Les téléphones pliables : nouvelle révolution ?

Et si nous parlions de cette dernière innovation qui fait grandement parler d’elle : les téléphones pliables ? Vous n’êtes sans doute pas sans savoir que Samsung et Huaweï se sont récemment lancés sur le marché du téléphone pliable. Avec la mise sur le marché de deux modèles, ces deux constructeurs misent sur cette nouvelle façon d’approcher notre façon de communiquer en donnant la possibilité à l’utilisateur de posséder à la fois un smartphone et une tablette.

Si l’idée, à l’origine, est excellente, nous allons voir que, dans les faits, la réalité est tout autre. En tant que spécialiste de la réparation de téléphones portables depuis plus de 10 années, il nous est paru important de rédiger cet article et faire le point sur ces smartphones pliables (ou fold mobile) qui vont, à n’en pas douter, envahir notre marché d’ici quelques années.

 

technologie oled versus lcd ips

Une technologie qui ne date pas d’hier

Savez-vous que la technologie de l’écran pliable date de 1987 ? Kodak dépose le premier brevet de la technologie OLED ou Organic Light-Emitting Diode en 1987 et commence sa commercialisation dès 1997. Les premiers essais des années 60 n’étaient pas suffisamment aboutis pour que cette innovation trouve sa place dans les développements industriels de l’époque. Nous retrouvons aujourd’hui cette technologie OLED dans les écrans de télévision et depuis quelques années dans les téléphones portables et aujourd’hui les smartphones pliables.

Les laboratoires de recherches sont partis de la constatation suivante : les matériaux organiques (fabriqués par des êtres vivants comme les champignons, végétaux, animaux et décompositions de matières diverses) peuvent émettre de la lumière s’ils sont traversés par un courant électrique.

Chaque pixel est ainsi composé de 3 diodes juxtaposées (bleu - rouge - vert) d’une épaisseur inférieure au mm. On ajoute un semi-conducteur à base de carbone, oxygène, hydrogène et azote (nos fameux matériaux organiques) que l’on entoure par une charge électrique positive — la cathode — et une anode transparente de charge négative. Le tout est déposé sur une plaque de verre ou de plastique.

Si l’on multiplie ce petit sandwich de diodes, on obtient un écran OLED rigide, si déposé sur une plaque de verre, souple si déposé sur une plaque en plastique. Simple non ?

L’application de la technologie OLED dans notre quotidien

Le téléviseur plat OLED

Les fabricants et constructeurs de produits de haute technologie se sont vite aperçus du potentiel immense et de la voie royale qui s’ouvrait à eux, par la possibilité d’améliorer et de créer de nouveaux appareils, qui seraient à la pointe de la mode hi Tech et leur offrirait de confortables revenus.

Ainsi, cette application OLED a principalement été appliquée aux écrans de télévision, comme nous l’avons vu, mais, également, par leur insertion dans les dalles des téléphones mobiles. La miniaturisation de ces composants a fait des pas de géants au cours des dernières décennies.

Le téléviseur enroulable OLED

L’écran de télévision enroulable qui s’enroule et se déroule dans un meuble bas et disparaît totalement lorsqu’il n’est pas utilisé est enfin disponible. La marque LG a d’ailleurs présenté son premier téléviseur enroulable dénommé Signature OLED R au salon CES de Los Angeles courant 2019. Cet écran permet au constructeur sud-coréen de prendre une avance considérable face à ses concurrents.

Le téléviseur transparent OLED

On n’arrête pas le progrès ! Après la course aux plus grands écrans de téléviseurs, voici l’arrivée prévue, pour 2020 de l'écran OLED transparent. La marque Panasonic a présenté son écran transparent à l'IFA 2019, le plus grand salon hi-Tech européen qui s’est tenu à Berlin.

S’il s’agit d’une dalle OLED, cet écran comporte malgré tout quelques spécificités dues à sa transparence :

Les contraintes technologiques actuelles ne permettent pas, encore, de créer la transparence suffisante sur une dalle OLED Ultra Full HD.

Et les grands vainqueurs de l’OLED sont

Deux marques se distinguent parmi les fabricants d’écrans OLED :

 

Woled LG

Le WOLED de LG

WOLED signifie White OLED. Afin de résoudre les problèmes de vieillissement prématuré de la diode bleue dans le pixel, LG a eu l’idée d’incorporer 4 diodes organiques blanches détaillées comme suit :

Les techniciens de LG se sont en effet aperçus que la durée de vie de la diode bleue était plus courte que les deux autres diodes (rouge et vert). En insérant un filtre de couleur bleue et non plus une diode colorée dans la masse, LG a ainsi pu remédier à la diminution de la lumière bleue lors du vieillissement de l’appareil.

 

Amoled Samsung

L’AMOLED de Samsung

L’AMOLED signifie Matrice Active OLED. Chaque pixel est rendu actif indépendamment des autres, par un circuit électrique dédié alimenté par un transistor de type TFT. Ce système AMOLED est utilisé par Samsung dans ses téléphones portables, appareils photo et baladeurs numériques.

Pourquoi cette éternelle course à la technologie ?

L’homme est ainsi fait. Sa quête d’amélioration du monde fait partie de ses gènes. Nous allons voir que ces améliorations et progrès, soit disant hi Tech, n’ont pas toujours été optimaux. Pour étayer notre argument, prenons plusieurs exemples :

La révolution 3D domestique

Rappelez-vous de ces lunettes 3D qui nous permettaient de regarder nos films préférés en 3D. La technologie a, bien évidemment, fait son chemin et deux types de lunettes coexistent :

Les lunettes actives qui sont équipées d’un système LCD et infrarouge qui reçoit l’image, l’analyse et la décompose pour obtenir l’effet 3D.

Les lunettes passives qui ont deux verres polarisés dans deux sens contraires (horizontal et vertical). Elles sont autonomes et ne sont reliées à aucune technologie. Chaque verre reçoit une ligne d’image inverse à la ligne précédente. L’ensemble permet donc de recréer la 3D.

Ces lunettes ont connu un vif succès il y a quelques années, mais sont aujourd’hui, bien moins utilisées dans les foyers français. La réalité augmentée est venue se glisser par la grande porte, dans ce marché de la 3D, avec l’arrivée de jeux et programmes éducatifs et de formations, tous nés dans l’imagination des constructeurs de nouvelle technologie.

Les téléviseurs incurvés

Présentés comme une révolution dans le monde de l'audiovisuel, les fabricants se sont vite aperçus que ces écrans incurvés restreignaient considérablement la portée visuelle de l’image, sauf à être parfaitement positionné face au milieu de l’écran.

Ces deux exemples nous montrent bien que toute technologie a ses limites. Le consommateur fera ou non le succès d’un constructeur et de son dernier produit à la mode. Les comparatifs techniques sur internet jouent, évidemment, un rôle important dans le succès rencontré par une sortie d’une nouvelle gamme de produits.

 

ecran oled souple pliable
Ecran Oled LG souple

Quel avenir pour les téléphones pliables ou fold mobiles ?

Après avoir détaillé la partie technique OLED, intéressons-nous aux téléphones pliables. Ce smartphone a été récemment présenté au public et est maintenant disponible en France. Trois constructeurs de smartphone ont, chacun, commercialisé un modèle de téléphone pliable. Si la présentation des modèles diffère un peu tant dans leur technologie que dans leurs spécificités techniques, ils utilisent tous les trois des écrans de type OLED.

Ces trois constructeurs sont :

Nous savons donc maintenant que la technique OLED s’inscrit dans une démarche d’empilement de matériaux organiques alimentés par un courant électrique. Ainsi se crée la luminosité des 3 diodes qui composent chaque pixel de l’écran. Pour obtenir un écran de téléphone pliable, il suffit d’intégrer la technologie OLED à une surface en plastique. C’est donc cette technique OLED qui a été utilisée pour les modèles Samsung Galaxy Fold, Huaweï Mate X et Xiaomi Mi-Flex ou Mi-Fold qui est à sortir prochainement sur le marché.

Ajoutons également que le fabricant chinois Xiaomi a récemment dévoilé son tout nouveau modèle : le Xiaomi Mi Flix Alpha, à l’écran enroulé autour du smartphone.

Les premières analyses et comparatifs de ces téléphones pliables.

Il ne s’agit pas de faire un comparatif technique entre ces trois téléphones portables, mais de vous informer sur les avantages et limites de ces modèles de smartphones pliables de chez Samsung, Huaweï et Xiaomi.

Les avantages d’un appareil pliable

Les limites d’un appareil pliable

Le prix du téléphone pliable

C’est actuellement un des freins à l’achat du smartphone pliable. Avec un prix aux alentours des 2500 €, le premier téléphone pliable n’est pas un appareil que tout le monde peut s’offrir.

 

poid huawei mate x telephone pliables
Huawei Mate X

Le poids du smartphone pliable

Avec un poids entre 250 et 320 g, le téléphone portable pliable est bien plus lourd qu’un smartphone classique qui pèse environ 150 grammes. Pas facile, donc, de le porter sur soi, dans une poche de veste ou de manteau.

 

reparation ecran cassé galaxy fold

Samsung Galaxy Fold

La fragilité de l’écran

C’est la partie la plus sensible du téléphone pliable. Le modèle Samsung Galaxy Fold possède un écran extérieur de petite taille et un double écran sur dalle plastique à l’intérieur. Ce modèle a donc un écran très vulnérable et non à l’abri des chocs, rayures et chutes. En mode tablette, donc ouvert, l’écran reste souple et peut être facilement endommagé si l’on appuie trop fortement sur celui-ci. L’écran flexible ne peut être réparé comme peut l’être celui d’un téléphone portable classique, il faut alors changer l’intégralité de l’écran ce qui revient à une petite fortune.

À noter également qu’un ongle peut rayer l’écran très facilement et que si l’envie vous prend de l’emporter à la plage, oubliez vite cette idée ! Le sable risque de se glisser entre les deux écrans et, pire, de se mettre dans la charnière où il sera impossible de l’en déloger.

 

reparation chassis galaxy fold
Samsung Galaxy Fold

La charnière et la séparation de l’écran

L’écran est installé sur une charnière montée à l’aide de petits engrenages qui s’imbriquent les uns dans les autres. Elle reste extrêmement fragile. Si, par malheur, vous oubliez votre téléphone pliable sur votre canapé et que l’on vient s’asseoir dessus, nous ne donnons pas cher de la pauvre charnière et encore moins de votre écran pliable.

De plus, lors de tests effectués, les parties gauche et droite de l’écran, à force de pliages répétés, finissent par marquer avec, à terme, le risque d’endommager définitivement l’écran.

Un écran de smartphone pliable en trois

Le fabricant de téléphones pliables Xiaomi va mettre sur le marché un téléphone pliable en trois parties. Il est composé d’un écran principal au centre et de deux écrans secondaires de chaque côté. Cela signifie en clair, deux charnières, ce qui augmente donc davantage la future probabilité d’avoir une charnière défaillante. Ce modèle se plie vers l’intérieur ; l’écran souple est donc orienté vers l’extérieur. Avec ce que nous avons vu avec le téléphone pliable précédent, comment ne pas penser aux risques accrus de :

Nul doute que des fabricants de coques de protection vont développer des modèles pour ces appareils pliables, mais, en tout état de cause, ils ne pourront rien faire contre la fragilité de ces écrans de smartphones pliables.

Notre analyse des différents modèles de smartphones pliables

Pour conclure notre article et comme, vous l’aurez compris, nous ne sommes guère emballés par ces modèles de smartphones pliables. Ils sont aujourd’hui bien trop fragiles, tant au niveau de l’écran que du système de la charnière malgré ce que nous vantent les constructeurs.

Faire réparer un tel appareil demande un budget plus que conséquent. Si vous désirez un téléphone pliable, nous vous recommandons fortement, d’attendre que les fabricants proposent des produits bien plus résistants et surtout une baisse drastique de leur prix d’achat.

Ils sont plutôt aujourd’hui les précurseurs de nos futurs téléphones portables qui, nous n’en doutons pas, évolueront vers ces techniques hi Tech. Mais cela ne doit pas se faire au détriment de la qualité.

Le consommateur français change, en moyenne, de téléphone portable tous les deux ans. La durée de vie d’une batterie est d’environ 3 ans. Les réparations effectuées sur les téléphones classiques permettent d’allonger considérablement leur durée de vie. Dans notre société de consommation du consommé jeté, pensons à préserver nos téléphones portables — et notre planète — et regardons plutôt, ces téléphones pliables, comme des produits high-tech de démonstration de technicité entre constructeurs qui font, certes, avancer le développement de nos futurs téléphones portables. Si l’idée, à l’origine, est excellente, nous allons voir que, dans les faits, la réalité est pour le moment tout autre.



Les articles suivants pourraient également vous intérésser !


Besoin de l'aide d'un technicien expert ?

Contactez nous