Qui est Huawei, constructeur n°2 en téléphonie ?

 

Devenu récemment le numéro deux sur le marché des smartphones, l'entreprise chinoise Huawei âgée de seulement une trentaine d'année à su s'imposer face aux ténors que sont Apple et Samsung. Découvrez la formidable ascension de la marque grâce au génie de son créateur Ren Zhengfei et les péripéties auxquelles l'entreprise doit faire face !

 

logo marque huawei

La genèse de Huawei 

Au début des années 90, le gouvernement chinois souhaite propulser intensivement le secteur des nouvelles technologies en favorisant la création d'entreprise à fort potentiel. Ren Zhengfei ingénieur et militaire à la retraite à l'époque décide alors avec l'équivalent de seulement 4500€ en poche d'installer le siège social de sa nouvelle start-up dans la ville de Shenzhen situé à proximité de Honk Kong, cette dernière offrant des avantages fiscaux dans le domaine d'activité choisi par Huawei : les réseaux de télécommunication. Son premier produit commercialisé sera un commutateur PABX sorti en 1988.

De son vrai nom Huawei Technologies Co. Ltd, la compagnie propose des équipements et des solutions aux opérateurs et aux entreprises. Son premier gros contrat se fera sur le continent Africain en 1997. (Actuellement plus de la moitié des équipements réseau 4G/LTE appartiennent à la marque chinoise). Voyant les choses en grand, Huawei décide d'attaquer le marché européen en s'installant en France à Boulogne-Billancourt en 2003 profitant d'une collaboration avec l'opérateur Free filiale du groupe d'illade.

Quelques années plus tard, en 2007 Huawei accompagné de Bain Capital tente une OPA de 2,2 milliard de dollars sur le fabricant d'équipement réseau américain 3Com. Malheureusement le projet n'aboutira pas suite à l'opposition ferme du gouvernement des Etats-unis pour des raisons de sécurité national. En effet, à cette période la Chine est fortement suspectée de cyber-espionnage envers les américains. 

Malgré ces déboires, la même année Huawei enregistre une croissance de 45% et figure à présent aux cotés de Google dans le top 10 des entreprises les plus influentes du monde.

 

Le premier smartphone de Huawei

Lors du Mobile World Congress (MWC) de 2009 la marque profite du salon pour se lancer dans l'aventure des téléphones portables et annonce son premier smartphone sous Android : le U8230 qui sortira en France au prix compétitif de 279€ en exclusivité chez Bouygues Telecom.

Parallèlement la société devient le deuxième fournisseur mondial en équipement réseaux devant ZTE, Cisco et Nokia tandis que sa part de marché des ventes de mobiles représente seulement 5% de son chiffre d'affaire.

La firme décide lors du MWC de 2012 d'annoncer la fabrication de ses propres processeurs Kirin conjointement avec sa filiale HiSilicon afin de pouvoir rivaliser ainsi avec les géants du secteur que son Qualcomm et Mediatek. A cette période Huawei travail avec plus de 40 opérateurs et emploi quasiment plus de 100.000 personnes à travers le monde.

A partir de cette date, plus de 70% de son chiffre d'affaire est réalisé à l'international. Le site IDC qui analyse les tendances du marché de la téléphonie classe le fabricant Huawei numéro trois mondial sur le secteur des smartphones juste après l'indétrônable combo que sont Samsung et Apple.

 

logo honor huawei

La création de Honor, filiale de Huawei 

En 2013 est officiellement présentée la filiale Honor (aujourd'hui devenue une marque indépendante de la maison mère) créée à l'origine en 1998 par Ren Zhengfei, et qui a pour cible les jeunes consommateurs. Pour ce faire, la marque promeut ses produits par l’intermédiaire des réseaux sociaux en vantant les qualités des matériaux utilisés (contrairement au low-cost chinois traditionnel) et en proposant des prix très agressifs. Le premier Honor sur notre continent sera le Honor 5x en 2016. 

La société réalisera un chiffre d'affaire de 40 milliard de dollars, soit 8,5% de plus que l'année précédente.

La marque reste plutôt discrète coté marketing traditionnel et dispose uniquement d'internet comme canal de vente. Il faudra patienter jusqu'en 2015 pour voir arriver dans nos contrées le Nexus 6P conçu en partenariat avec Google ouvrant ainsi les portes de la Silicon Valley à la marque chinoise, puis le Honor 8 en 2016 ou encore le Honor 10 en 2018.

En 2015, Huawei devient le troisième fabricant de téléphone au monde, soit seulement 6 ans après son entrée sur le marché du smartphone.

 

Premier déboire pour la marque

Toujours en 2014, Huawei est condamné pour vols de secrets industriels. En effet l'opérateur américain T-Mobile apportera les preuves d'un espionnage de leur robot Tappy commis par des employés de Huawei travaillant dans le même bâtiment au moment des faits.

Dans le courant de la même année, une centaine d'employés sont suspectés de corruption en interne, quatre d'entre eux seront jugés après enquête. Des dessous de tables ont été découverts entre des distributeurs et certains commerciaux afin de bénéficier de remises plus conséquentes et ainsi augmenter la marge des revendeurs à l'insu de Huawei.

L'histoire continue, Huawei est de nouveau accusé en 2018 d'avoir transmis des données confidentielles aux renseignements chinois durant cinq ans par le biais de leur serveur installés à Addis-Abeba en Afrique.

 

graphique de vente mondial de telephone

L'apogée de Huawei mobile

Cette même année, coup de théâtre prévisible, la firme passe devant Apple et devient numéro 2 sur le marché des smartphones avec 54,2 millions d'unités vendues au deuxième trimestre. La marque est en plein essor avec une inauguration mondiale, la sortie du premier processeur gravé en 7nm : le Kirin 980. Dévoilant au passage plusieurs téléphones de prestiges comme le P20 Lite et le Mate 20 Pro. Huawei annoncera un chiffre d'affaire record de 93,5 milliard de dollars, soit une augmentation fulgurante de 133% par rapport à 2013.

Top 5 des fabricants de téléphones en 2018

  1. Samsung (19,3%)
  2. Huawei (13,3%)
  3. Apple (11,9%)
  4. Xiaomi (8,8%)
  5. Oppo (7,6%)

Huawei possède actuellement 16 centres de recherche et développement dans 8 pays (France, Allemagne, Suède, États-unis, Italie, Russie, Inde et Chine) comptant 70 000 ingénieurs, soit quasiment la moitié de son effectif.

reparation telephone portable huawei perpignan montpellierLa qualité Huawei 

Même si GreenPeace reproche à la marque son manque de transparence sur la question de l’environnent faute de données sur son circuit de recyclage, il est bon de souligner que Huawei fait parti des rares fabricants à proposer aux réparateurs indépendants des pièces détachées de remplacement original (service Pack) à l'instar de Samsung, offrant ainsi aux consommateurs la possibilité de rallonger la durée de vie de leur smartphone.

 

Huawei accusé d'espionnage industriel

Mais les déboires sur la place publique commencent vraiment début 2019, en effet l'Australie annonce exclure catégoriquement Huawei des offres de marchés concernant la mise en place de la nouvelle infrastructure 5G dans le pays au risque d'espionnage que celle-ci représente.

S’ensuit une guerre commerciale entre les USA et la Chine à propos des soupçons pesants sur Huawei, qui aurait délibérément accordé aux services de renseignements de Pekin un accès privilégié (backdoor) au réseau américain. L'entreprise de Ren Zhengfei se retrouve dans l'impossibilité de vendre ses équipements ni ses smartphones sur le territoire de Donald Trump et n'est plus autorisée à commercer avec Google, Intel, Qualcomm et Broadcom

 

harmony os huawei hdc 2019


L'avenir des smartphones Huawei 

Tous les mobiles actuellement disponibles sur le marché, même ceux sortis récemment comme le P30 Lite, P30 et P30 Pro, seront maintenus à jour affirme l'entreprise qui souhaite rassurer ses clients.

Lors de la HDC, et face à une problématique de taille qui est la perte d'exploitation de la licence Android, Huawei a annoncé le 09 août 2019 son propre système d'exploitation en cours de développement depuis 2012 : Harmony Os. L'entreprise rassure toutefois en attestant que les applications Google (Youtube, Gmail etc) seront compatibles, mais la firme va devoir réussir à convaincre ses utilisateurs de changer drastiquement leur habitudes.

L'objectif de Ren Zhengfei est de convaincre en distribuant gratuitement Harmony Os auprès de ses confrères chinois que sont les constructeurs Xiaomi, Vivo, Meizu, Oneplus, Oppo etc, afin que la part de marché de ce nouvel OS s'intensifie rapidement diminuant ainsi le monopole d'Android actuellement détenu par l'américain Google.

En attendant, les prochains Mate 30 tourneront sous EMUI 10, un dérivé de Android 10 mais sans les services Google. Huawei profitera de cette occasion pour lancer son Kirin 990 compatible 5G qui accompagnera probablement le nouveau téléphone pliable Mate X.

 

Nous ne connaissons pas encore la suite de l'histoire, mais Huawei est probablement en train de l’écrire. Habitué aux suspicions diverses depuis sa création, la marque est-elle finalement victime d'un complot jalousant son succès insolent ? Elle saura certainement rebondir et surprendre par son appétit féroce de devenir un jour peut être le fabricant numéro 1 ! 



Les articles suivants pourraient également vous intérésser !


Besoin de l'aide d'un technicien expert ?

Contactez nous